Objectif 2020 : Décembre 2017 – Plan de travail et histoires en matière de renouvellement

Conseil du Réseau des champions des langues officielles
Le 8 décembre 2017

Pemière partie : Plan de travail

Les champions des langues officielles relèvent de leur sous-ministre ou administrateur général. Le Conseil du Réseau des champions des langues officielles (Conseil du Réseau) n'a aucun processus de surveillance et n'a pas le mandat d'évaluer les progrès accomplis. Il doit étudier les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux et les rapports annuels déposés au Parlement par le président du Conseil du Trésor, par la ministre du Patrimoine et par le Commissaire aux langues officielles.

Lorsque nous avons consulté les champions relativement à la révision du plan stratégique du Conseil du Réseau, ils ont suggéré de mobiliser davantage les réseaux et de mettre l'accent sur l'impact et les résultats et non sur les activités. Avec l'appui des champions, nous élaborerons des mesures de rendement qui permettront d'évaluer l'impact du Conseil du Réseau et nous mettrons en place un système qui nous permettra d'obtenir une rétroaction régulière de la part des champions, sans pour autant alourdir le fardeau administratif.

Au cours des prochains mois, une des priorités du Conseil du Réseau sera d'examiner et de mettre à jour son plan stratégique en matière de langues officielles dont les trois objectifs sont : 1) de fournir un soutien novateur aux administrateurs généraux et aux champions des langues officielles; 2) de renforcer les alliances et les relations avec nos partenaires; et 3) d'accroître la visibilité et la portée du Programme des langues officielles. Le rapport intitule Le prochain niveau : Enraciner une culture de dualité linguistique inclusive en milieu de travail au sein de la fonction publique fédérale qui a été rendu public par le greffier du Conseil privé en septembre dernier guidera notre plan stratégique. Le plan d'action sur les langues officielles qui sera annoncé par le gouvernement fédéral au cours des prochains mois sera également pris en considération.

Deuxième partie : Histoires en matière de renouvellement

Il revient à chaque ministère de faire rapport sur les résultats et de présenter ses histoires en matière de renouvellement, y compris celles liées aux langues officielles.

Conformément au mandat du Conseil du Réseau, nous avons le plaisir de vous présenter cinq histoires en matière de renouvellement.

  1. La création de milieux de travail propices à l'usage effectif des deux langues officielles par la promotion et le partage de pratiques exemplaires.
  2. Encourager les jeunes à devenir bilingues et à choisir une carrière au sein de la fonction publique fédérale.
  3. Renforcer notre dualité linguistique et favoriser l'usage des deux langues officielles de façons novatrices et significatives.
  4. Réduire le stress pour réaliser notre plein potentiel – des milieux de travail sains et respectueux.
  5. Le transfert des connaissances pour la prochaine génération de chefs de file.

1. La création de milieux de travail propices à l'usage effectif des deux langues officielles – la promotion et le partage de pratiques exemplaires

Enjeu

Le rôle du champion des langues officielles a été inclus dans la Politique sur les langues officielles entrée en vigueur le 19 novembre 2012. Cette politique stipule que les administrateurs généraux doivent se doter d'une structure de gouvernance appropriée. Ils doivent désigner un champion des langues officielles qui aura pour rôle d'appuyer l'administrateur général dans le développement d'une vision intégrée du programme des langues officielles au sein de son institution, de faire la promotion des langues officielles et d'avoir comme objectif leur prise en compte dans les processus décisionnels.

Le Conseil du Réseau des champions des langues officielles a été créé en octobre 2003 pour donner  une voix à la collectivité des champions des langues officielles des ministères, des organismes, des sociétés d'État et des conseils fédéraux régionaux, laquelle compte actuellement 225 membres. Son rôle principal consiste à mobiliser la collectivité des champions des langues officielles et à l'aider à promouvoir les langues officielles.

Actions

En janvier 2016, le Conseil du Réseau a lancé une trousse d'outils gratuite destinée à appuyer les champions des langues officielles dans la réalisation de leurs activités. Pour ce faire, nous mettons à profit des outils existants et les rendons disponibles à l'échelle du gouvernement. Les documents contenus dans la trousse peuvent être facilement adaptés en fonction des besoins uniques de chaque organisation. Quatre outils ont été mis à la disposition des champions en 2016. Cette année nous leur avons présenté les deux outils suivants : 1) l'outil de l'apprenti destiné à favoriser l'usage de la langue seconde dans les communications écrites internes. Il s'agit d'un élément graphique que les employés peuvent ajouter dans leurs courriels lorsqu'ils souhaitent informer le destinataire qu'ils ont rédigé le message dans leur seconde langue officielle; et 2) l'outil « Défi seconde langue officielle » qui suggère des activités pour permettre aux employés de pratiquer leur seconde langue officielle. Ce calendrier, allant de septembre 2017 à juin 2018, suggère toutes les deux semaines une nouvelle activité facile à réaliser, comme voir un film ou préparer une recette dans sa deuxième langue officielle. D'autres nouveaux outils seront mis à la disposition des champions au cours des prochains mois.

De plus, en mai 2017, le Conseil du Réseau a publié son Recueil de ressources sur les langues officielles 2017, qui regroupe plus de 530 outils et pratiques exemplaires en matière de langues officielles élaborés et mis en œuvre par différents ministères et organismes de la fonction publique, sociétés d'État, conseils fédéraux régionaux et communautés de langue officielle en situation minoritaire. Vous trouverez dans ce recueil les dix-sept pratiques exemplaires retenues au terme des éditions 2015 et 2016 du concours Pleins feux sur les meilleures pratiques exemplaires en matière de langues officielles. Ces pratiques exemplaires ont été présentées lors des activités de type « Dans l'œil du dragon » tenues les 4 décembre 2015 et 30 novembre 2016 dans le cadre du Forum sur les bonnes pratiques en matière de langues officielles. Le Recueil de ressources sur les langues officielles sera mis à jour au cours de 2019, et une édition révisée et augmentée sera lancée au printemps 2020.

Impact

Ces ressources peuvent être utilisées directement ou servir de modèles à la promotion et à l'avancement du Programme des langues officielles dans le milieu de travail. Les organismes fédéraux sont nombreux à avoir adopté et mis en œuvre ces pratiques exemplaires.

Conformément à la demande des champions des langues officielles, le Conseil du Réseau continuera de recueillir des pratiques exemplaires et de les transmettre aux champions des langues officielles afin d'aider ces derniers à favoriser des milieux de travail propices à l'utilisation des deux langues officielles.

2. Encourager les jeunes à devenir bilingues et à choisir une carrière au sein de la fonction publique fédérale

Enjeu

Nous devons informer les jeunes Canadiens et Canadiennes qu'ils doivent être bilingues s'ils désirent accéder à des postes de supervision et de gestion au sein de la fonction publique fédérale.

Action

Le Conseil du Réseau des champions des langues officielles a lancé une campagne de sensibilisation qui visait à encourager et à promouvoir le bilinguisme comme un avantage essentiel pour les employés potentiels ou futurs de la fonction publique. Dans le cadre de cette campagne, le Conseil du Réseau a produit deux vidéos destinées aux élèves du secondaire et aux étudiants universitaires avec l'appui de ses partenaires et de Canadian Parents for French. Les vidéos sont disponibles sur le site Web du Conseil du Réseau et sur la chaîne YouTube du Réseau des jeunes fonctionnaires fédéraux:

  1. Vidéo bilingue à l'intention des élèves du secondaire
  2. Vidéo bilingue à l'intention des étudiants universitaires

Impact

Ces vidéos ont été visionnées à travers le Canada. Elles ont été transmises aux étudiants ambassadeurs, au réseau des champions des langues officielles et aux personnes responsables des langues officielles des ministères, organismes, sociétés d'État et conseils fédéraux régionaux, ainsi qu'aux coordonnateurs de l'article 41, et plusieurs de nos partenaires les ont transmis au sein de leurs propres réseaux, notamment, le Réseau des jeunes fonctionnaires fédéraux et la Communauté nationale des gestionnaires. De plus, Canadian Parents for French a diffusé la vidéo destinée aux élèves du secondaire dans les écoles secondaires, et l'École de la fonction publique du Canada transmettra la vidéo destinée aux étudiants universitaires aux sous-ministres champions des relations universitaires pour en faire la promotion.

3. Renforcer notre dualité linguistique et favoriser l'usage des deux langues officielles de façon novatrice et significative

Enjeu

Le 14 septembre 2017, le rapport intitulé Le prochain niveau : Enraciner une culture de dualité linguistique inclusive en milieu de travail au sein de la fonction publique fédérale (rapport sur la langue de travail) a été rendu public par le greffier du Conseil privé.

Ce rapport examine les principales préoccupations cernées dans le cadre de consultations à l'échelle du pays et formule des recommandations qui peuvent façonner une fonction publique de demain qui inclut vraiment le français et l'anglais, et où les fonctionnaires se sentent habilités à utiliser la langue officielle de leur choix.

Le Comité des sous-ministres adjoints sur les langues officielles (CSMALO) a été mandaté par le greffier pour examiner attentivement le rapport sur la langue de travail dans le but de fournir de l'information aux organismes fédéraux sur la marche à suivre. En consultation avec des partenaires clés et des institutions fédérales, des options seront élaborées pour assurer une approche équilibrée quant aux recommandations et aux stratégies de mise en œuvre des recommandations.

Actions

Nous avons invité Patrick Borbey, président de la Commission de la fonction publique du Canada et coprésident du Groupe de travail sur l'utilisation des langues officielles en milieu de travail qui a été mis sur pied par le greffier à participer à la Causerie du 14 septembre 2017 pour parler du contenu du rapport au greffier sur la langue de travail et répondre aux questions des participants.

La présidente et le vice-président du Conseil du Réseau des champions des langues officielles (Conseil du Réseau) sont tous deux membres actifs du CSMALO qui révise actuellement son mandat pour y inclure les responsabilités que lui a confiées le greffier. D'ici à ce que les consignes soient transmises par le CSMALO, les champions des langues officielles ont été invités à entamer une discussion avec les membres de leur comité de gestion ainsi qu'avec leur personne responsable des langues officielles pour examiner leurs propres pratiques et défis, et pour réfléchir aux mesures qui pourraient être prises à l'égard de certaines des recommandations et aux conséquences que pourraient avoir certaines des recommandations sur l'organisation.

Le Conseil du Réseau s'est réuni en novembre 2017 pour discuter de certaines des recommandations sur le leadership qui font l'objet du rapport sur la langue de travail.

Nous avons profité du Forum sur les langues officielles de novembre 2017 avec toute la communauté des langues officielles pour organiser un atelier afin d'entendre leurs idées et solutions possibles relatives à une des recommandations liées au leadership du rapport sur la langue de travail. Nous avons estimé que la richesse des expériences diversifiées des participants apporterait une valeur inestimable à la discussion.

Impact

Pendant la réunion du Conseil du Réseau de novembre, il a été convenu de créer un groupe de travail de champions des langues officielles pour examiner les solutions potentielles et s'attaquer aux vrais problèmes. Ce groupe de travail, qui sera présidé par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, aura le mandat de fournir des conseils et des directives au CSMALO qui doit faire rapport au greffier. Un courriel sera envoyé aux champions en décembre 2017 pour fournir plus de détails sur le rôle de ce groupe de travail et pour inviter les champions intéressés à y participer.

Les commentaires sur le leadership que vous avons recueillis lors du Forum sur les bonnes pratiques serviront à alimenter le travail du groupe de travail de champions qui se penchera sur cette question.

4. Réduire le stress pour réaliser notre plein potentiel – des milieux de travail sains et respectueux

Enjeu

Une étude menée par l'Université d'Ottawa a démontré que communiquer dans sa langue seconde n'est pas dénué de stress. Un tel acte peut impliquer des « facteurs de risque », comme par exemple faire des erreurs, être mal compris, mal comprendre les autres, revêtir une identité différente, modifier ses habitudes langagières, etc. C'est pour cela que certains apprenants ont tendance à rester dans leur zone de confort en ayant recours à la langue officielle dans laquelle ils se sentent le plus à l'aise.

La recherche a aussi démontré que le stress mental et émotionnel limite l'habileté à penser clairement, à se concentrer, à se souvenir, à apprendre et à raisonner. Il est donc très avantageux d'aider les employés à sortir de cet état de stress.

Actions

Pour célébrer le neuvième anniversaire de la Journée de la dualité linguistique cette année, le Conseil du Réseau des champions des langues officielles (Conseil du Réseau), en partenariat avec l'École de la fonction publique du Canada, a organisé une causerie intitulée « Qui ne risque rien n'a rien : favoriser la prise de risques en langue seconde ». C'était la première fois qu'une activité d'apprentissage relative aux langues officielles comprenait un volet sur la santé mentale.

Lors de cette causerie qui s'est tenue le 14 septembre 2017, Nikolay Slavkov et Jérémie Séror de l'Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) de l'Université d'Ottawa ont présenté les résultats d'une recherche qui ont montré que certains apprenants hésitent à prendre des risques pour pratiquer leur seconde langue officielle à l'extérieur de la salle de classe.

Nous avons invité Luc Cardinal, conférencier international, consultant, neurocoach d'affaires et formateur, à participer à la causerie du 14 septembre et à donner une formation dans le cadre du Forum sur les bonnes pratiques en matière de langues officielles qui s'est déroulé en novembre dernier.

Toujours dans le cadre de la causerie, le colonel Stephen Tremblay du ministère de la Défense nationale a livré une prestation bilingue touchante et inspirante. Il a parlé de son cheminement personnel lié au syndrome de stress post-traumatique dont il souffrait et des façons dont ses symptômes affectaient son travail à titre de directeur des langues officielles et la peur d'utiliser la langue seconde.

Impact

La causerie a attiré une cinquantaine de participants sur les lieux et 308 liens par webdiffusion.

La présentation de Messieurs Slavkov et Séror a permis aux participants de mieux comprendre les causes de l'anxiété langagière et les gains associés à la prise de risques linguistiques. Ils ont présenté l'Initiative de prise de risques linguistiques de l'ILOB, laquelle vise à encourager les apprenants à prendre des risques linguistiques divers et variés qui auront pour effet de renforcer leur confiance. Le passeport de prise de risques linguistiques compte plus de soixante activités pour aider les apprenants à incorporer des risques linguistiques dans leur routine quotidienne. Nous avons partagé cette ressource d'apprentissage des langues avec les fonctionnaires pour les inciter à entreprendre certains des risques énumérés dans cet outil.

Luc Cardinal a présenté des outils basés sur les neurosciences pour permettre aux participants d'atteindre leur « Zone Haute Performance™ », qui est l'espace à l'intérieur duquel l'être humain peut atteindre de hauts niveaux d'efficience. M. Cardinal a enseigné des techniques qui servent à réduire le stress et à intégrer la cohérence cardiaque à notre quotidien pour l'atteinte de résultats illimités. Les participants pourront faire appel à ces techniques et outils en tout temps. Lorsque nous sommes en état de cohérence cardiaque, nous pouvons avoir des communications de qualité et exploiter notre plein potentiel.

5. Transfert des connaissances pour la prochaine génération de chefs de file

Enjeu

Les langues officielles doivent être reconnues comme compétence en leadership faisant partie intégrale des valeurs organisationnelles de la fonction publique fédérale.

Action

Pour assurer le transfert des connaissances pour la prochaine génération de chefs de file, le Conseil du Réseau des champions des langues officielles travaille en partenariat étroit avec le Réseau des jeunes fonctionnaires fédéraux (RJFF) et la Communauté nationale des gestionnaires (CNG). Le président national du RJFF et le directeur exécutif de la CNG siègent à la table du Conseil du Réseau depuis septembre 2012 et ils sont invités à participer à toutes les activités que nous organisons à l'intention des champions des langues officielles.

Impact

Les jeunes sont informés des enjeux liés aux langues officielles et prennent part au dialogue pour trouver des solutions.

Date de modification :