Rapport d’étape de décembre 2015

Version PDF (817 Ko, 6 pages)

 

1er décembre 2015

Mme Janice Charette
Greffière du Conseil privé et secrétaire du Cabinet
80, rue Wellington
Bureau 332
Ottawa (Ontario)
K1A 0A3

Madame Charette,

Objet : Objectif 2020 – Rapport du Conseil du Réseau des champions des langues officielles

Nous sommes heureux de vous présenter les réalisations du Conseil du Réseau des champions des langues officielles à l'appui d'Objectif 2020 dans le cadre de notre rapport d'étape 2015, et de réitérer notre engagement à promouvoir les langues officielles et l'innovation au sein des organisations fédérales.

Comme vous le savez, le Conseil du Réseau mobilise la collectivité des champions afin de les aider à promouvoir les langues officielles, de même qu'à appuyer les administrateurs généraux dans le cadre de leurs responsabilités en matière de langues officielles.

Au cours des dernières années, le Conseil a collaboré avec de nombreux partenaires afin de promouvoir un changement de culture dans l'ensemble de la fonction publique en ce qui concerne les langues officielles. Cette collaboration s'est traduite particulièrement par des initiatives visant à encourager les employés à être eux-mêmes les architectes du perfectionnement de leurs compétences en matière de langue seconde officielle, à faciliter l'élaboration et la promotion de nouveaux outils faisant usage de technologies émergentes qui permettent d'appuyer le gouvernement fédéral et ses employés en matière de langues officielles et, finalement, à mettre en lumière les avantages liés à l'utilisation des deux langues officielles. Le Conseil du Réseau est convaincu que, grâce à ses efforts, il a pu contribuer à créer des milieux de travail respectueux et à appuyer l'excellence des services à la population canadienne.

Vous trouverez ci-joint un sommaire de nos réalisations pour l'exercice en cours, durant lequel le Conseil du Réseau a concentré une bonne partie de son énergie à la promotion des pratiques exemplaires et à la mise à l'essai d'outils langagiers novateurs et de nouvelles technologies. Nous serons heureux de vous fournir tout renseignement supplémentaire que vous aimeriez obtenir à propos de nos activités.

Nous aimerions profiter de l'occasion pour vous remercier de votre soutien continu et vous offrir nos meilleurs vœux à l'approche de la période des Fêtes.



_________________________________
Donna Achimov et Steven Morgan
Présidente et vice-président du Conseil du Réseau des champions des langues officielles

 

 

Rapport d'étape sur les langues officielles - décembre 2015

Introduction

Le bilinguisme officiel est une caractéristique déterminante fondamentale de la fonction publique du Canada. Il illustre nos valeurs à titre de fonctionnaires en faisant la promotion de l'engagement, de l'ouverture et de la transparence, sur lesquels repose le respect des personnes. La dualité linguistique sous-tend le travail d'équipe, l'apprentissage et l'innovation dans notre environnement de travail ainsi que dans l'ensemble de notre effectif. Depuis le lancement de la vision d'Objectif 2020, le Conseil du Réseau des champions des langues officielles a été consulté et a présenté des suggestions sur la façon dont il pourrait contribuer à cette vision. Ces suggestions reflétaient la conviction que le renforcement de la dualité linguistique au sein de notre effectif et de notre milieu de travail ne contribuerait qu'à mieux outiller la fonction publique pour servir la population canadienne dans le monde complexe, interconnecté et concurrentiel dans lequel nous vivons. Elles soulignaient également la nécessité de disposer de plus de latitude et de souplesse quant à notre façon de mettre en pratique le bilinguisme et de considérer les langues officielles, tout en reconnaissant que nous ne parviendrons pas à atteindre la fluidité linguistique à laquelle nous aspirons si nos efforts collectifs sont axés sur l'établissement de règles administratives et sur les procédures.

Au cours de la dernière année, le Réseau des champions des langues officielles a continué de s'efforcer à inspirer l'innovation et les pratiques exemplaires. Nous avons collaboré avec le Réseau des jeunes du gouvernement fédéral, le Conseil des ressources humaines, la communauté nationale des gestionnaires, le Commissariat aux langues officielles, le ministère du Patrimoine canadien, les sociétés d'État et les petits organismes, le Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) et d'autres organismes centraux, ainsi qu'avec le Groupe de travail interministériel sur les personnes handicapées et les langues officielles, afin de trouver des moyens de contribuer à favoriser le bilinguisme et la mobilisation à l'échelle de la fonction publique. Cette année, nous avons mis l'accent sur la communication des pratiques exemplaires, le soutien de la prestation d'un service bilingue amélioré à la population canadienne et la mise à l'essai d'une technologie langagière novatrice. Nous avons entendu beaucoup d'histoires et d'exemples d'excellence au quotidien, et nous les avons mis en scène dans notre vidéo illustrant 11 pratiques exemplaires en matière de langues officielles. Beaucoup de travail a été fait et il en reste encore. Nous sommes déterminés à demeurer des agents du changement et à contribuer à l'instauration d'un environnement de travail sain et respectueux qui offre du soutien.

Réalisations

Le Conseil du Réseau a élaboré, en collaboration avec ses partenaires, un certain nombre d'initiatives visant à mobiliser les champions des langues officielles et les fonctionnaires en général pour renforcer la dualité linguistique et l'innovation en utilisant plusieurs voies de communication et en trouvant des occasions d'en apprendre davantage sur les nouvelles approches et expériences.

Approche globale en matière de langues officielles – Le 22 mai 2015, le Conseil du Réseau a organisé, en partenariat avec le Commissariat aux langues officielles, le SCT et Patrimoine canadien, une activité d'apprentissage unique qui a permis de réunir des leaders d'opinion et des commissaires des langues de plusieurs provinces et pays qui veulent améliorer ou instaurer la dualité linguistique au sein de leur population. Des représentants du pays de Galles (Royaume-Uni), de la Catalogne (Espagne), de la Suisse et de l'Inde ont étudié divers défis, mis en commun des pratiques de pointe et discuté des stratégies sur l'utilisation des langues afin d'ouvrir la voie au commerce et aux possibilités d'investissements étrangers. Ils ont également discuté de la réalité à laquelle seront confrontés la plupart des gouvernements de partout dans le monde, qui devront commencer à former et à promouvoir un effectif multilingue ou bilingue en préparation des défis économiques et culturels de 2020 et des années suivantes. Le gouvernement du Canada et la fonction publique sont considérés comme des chefs de file dans le domaine des langues officielles, et l'activité a permis à la collectivité des langues officielles de présenter ses pratiques exemplaires et d'apprendre des autres participants.

Encourager l'innovation pour offrir de meilleurs services à la population canadienne – En juin 2015, la présidente du Conseil du Réseau a rencontré des représentants de Service Canada pour entamer un dialogue sur l'utilisation des nouvelles technologies pour soutenir et améliorer la prestation de services bilingues et aider les employés à offrir des services de façon virtuelle. Les organisations font actuellement face à un certain nombre de défis, tels que les restrictions concernant les voyages, les contraintes budgétaires et les ressources limitées affectées à la formation linguistique. Un certain nombre d'outils sont mis à l'essai en étroite collaboration avec le Bureau de la traduction, afin d'évaluer leur applicabilité pour ce qui est de soutenir la prestation de services virtuels et d'offrir du soutien aux travailleurs à domicile et aux travailleurs de régions éloignées, ainsi qu'aux employés handicapés. Des outils comme l'interprétation à distance, des robots de téléprésence itinérants et la conversion voix-texte font actuellement l'objet d'essais et d'évaluations en vue d'être déployés en 2016-2017. La vidéo créée par Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) donne un aperçu de ces nouveaux outils.

Créer une culture de fierté et d'innovation continue – Encore une fois cette année, le Conseil du Réseau a organisé, en partenariat avec l'École de la fonction publique du Canada, une discussion informelle interactive dans le cadre de la Journée de la dualité linguistique dont le thème était « Fiers de servir les Canadiens dans les deux langues officielles ». Cette discussion a permis aux participants de découvrir comment les innovations et les nouvelles technologies contribuent aujourd'hui et contribueront dans le futur à servir les Canadiens et Canadiennes dans les deux langues officielles. Ce lien vous permettra de visionner la discussion. En outre, le Conseil du Réseau a collaboré avec le Commissariat aux langues officielles afin de permettre aux employés qui désiraient tester leurs compétentes linguistiques de télécharger http://osez-dare.aadnc-aandc.gc.ca/fra/1441125582066/1441125643346 à partir du site Web du Conseil du Réseau. La discussion informelle, à laquelle ont participé plus de 350 employés partout au pays, est considérée comme un moyen efficace pour faire connaître l'idée selon laquelle une fonction publique bilingue moderne doit être disposée à adopter de nouvelles méthodes pour acquérir et maintenir des connaissances linguistiques.

Appuyer l'inclusivité des personnes handicapées – Le Conseil du Réseau s'est engagé à appuyer les travaux du Groupe de travail interministériel sur les personnes handicapées et les langues officielles, lequel a été mis sur pied en 2014 par Justice Canada pour traiter des défis vécus par les personnes handicapées sur les plans de l'apprentissage, de l'évaluation et du maintien des compétences en langue seconde. Un des objectifs de ce groupe de travail est de cerner les barrières linguistiques qui existent et de suggérer des solutions pour les atténuer ou les éliminer. Donna Achimov, présidente du Conseil du Réseau, a accepté d'agir à titre d'ambassadrice pour appuyer le Groupe de travail. Yazmine Laroche, sous-ministre, Infrastructure Canada et présidente du Comité des champions et des présidents des réseaux des personnes handicapées a également accepté d'agir à titre d'ambassadrice pour le Groupe de travail. Elle a invité ce dernier à présenter des exposés au Comité lorsque les circonstances le justifient en vue de recevoir de la rétroaction et des conseils du Comité. Le Groupe de travail se réunira de nouveau en janvier 2016, créera trois sous-groupes de travail sur les mesures d'adaptation, les politiques et les lois ainsi que la sensibilisation, puis commencera ses travaux.

Encourager l'innovation et le partage de pratiques exemplaires – En 2014, le Conseil du Réseau a lancé Recueil de ressources sur les langues officielles, une compilation de 450 outils et pratiques exemplaires élaborés et mis en place par diverses organisations fédérales. Cette année, le Conseil a décidé de lancer un défi à la communauté afin de mettre en lumière les innovations et le travail excellent qui est accompli chaque jour, dans le cadre du concours Pleins feux sur les dix meilleures pratiques en matière de langues officielles. Un comité de sélection a choisi les onze meilleures pratiques les plus prometteuses parmi les 79 soumises par les différentes organisations fédérales. Les pratiques sélectionnées ont été dévoilées lors de la Journée de la dualité linguistique, en septembre. Une vidéo promotionnelle décrivant brièvement chacune de ces pratiques a été conçue depuis, en collaboration avec Services publics et Approvisionnement Canada. (Lien vers le site du Conseil) Cette vidéo sera présentée lors du Forum sur les bonnes pratiques en matière de langues officielles, le 4 décembre prochain, alors que les représentants des organisations gagnantes présenteront leurs meilleures pratiques à l'occasion d'une activité du genre « Dans l'œil du dragon ». Cette activité se veut une façon dynamique de présenter les meilleures pratiques afin d'encourager les champions et les personnes responsables des langues officielles qui participeront au Forum à les mettre en place dans leurs organisations respectives. De plus, très concrètement, chaque dragon ou « juge » s'engagera à mettre en œuvre un ou plusieurs des outils ou meilleures pratiques au sein de son organisation. La vidéo et les pratiques seront également publiées sur le site Web du Conseil du Réseau.

Renforcement de la capacité et création d'une dynamique de changement – Encore une fois cette année, le Conseil du Réseau, en collaboration avec le Secrétariat du Conseil du Trésor et Patrimoine canadien, organisera la conférence annuelle des champions des langues officielles. Cette activité d'apprentissage unique expose les participants aux principales pratiques qui contribuent à la promotion des langues officielles et à la mobilisation des employés. La conférence a lieu le 4 décembre 2015. Elle comprendra des exposés organisés par le Bureau de la traduction présentant des séances interactives avec des conférenciers invités de Google, de Microsoft, etc., ainsi que des démonstrations en direct. Cet événement annuel s'avère une façon efficace de mobiliser les champions des langues officielles, de faire connaître de nouveaux concepts et de faciliter un changement de culture et de mentalités visant à habiliter les gestionnaires et les employés et à les motiver à profiter des avantages d'améliorer et de préserver leurs compétences en matière de langues officielles.

Approfondir les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux – Un groupe de travail « axé sur l'action » a été établi par le Conseil du Réseau pour analyser les résultats du sondage par rapport aux six questions sur les langues officielles, y compris une nouvelle question ajoutée à la suite de la recommandation du Secrétariat du Conseil du Trésor et du Conseil du Réseau. L'objectif de l'examen était de déterminer la façon dont les réponses pourraient orienter les actions du Conseil du Réseau afin d'aider les administrateurs généraux et les organisations à améliorer l'usage des deux langues officielles et faire le suivi des progrès mesurables en vue du prochain sondage. Le groupe de travail formulera également une recommandation quant à l'amélioration du sondage afin d'aborder la discrimination et le lien qui a été fait avec les langues. De concert avec Statistique Canada et le Secrétariat du Conseil du Trésor, il a analysé les données afin d'effectuer une étude plus approfondie. Il s'attend à publier ses recommandations d'ici la fin de l'exercice, ainsi qu'à fournir des outils à l'intention des champions des langues officielles afin de les aider à traiter les problèmes soulevés.

Fournir des outils et du soutien aux champions des langues officielles – Le Conseil du Réseau a créé une trousse d'outils gratuite qui comprend des conseils, des courriels et des articles traduits visant à favoriser et à promouvoir le bilinguisme au travail. Les documents contenus dans la trousse peuvent être facilement adaptés en fonction des besoins uniques de chaque ministère et organisme. Cette trousse d'outils sera accessible sur le site Web du Conseil du Réseau, et des rappels seront envoyés régulièrement aux champions pour les aider à utiliser les outils. La trousse d'outils contient des outils qui favorisent le mentorat, la tenue mensuelle de jours de la langue seconde, l'apprentissage et le maintien des acquis en langue seconde, ainsi que des guides visant à faciliter la tenue de réunions bilingues.

Déployer des outils novateurs – Le Conseil du Réseau aide la collectivité à devenir de plus en plus au courant des diverses nouvelles innovations technologiques qui favorisent l'utilisation des deux langues officielles. Il a fait la promotion de la participation à un certain nombre de projets pilotes, notamment la « traduction automatique » et l'« interprétation à distance ». De concert avec le Bureau de la traduction, il sensibilise les utilisateurs à l'utilisation responsable de ces nouveaux outils, en insistant sur l'importance de respecter la qualité et les obligations en matière de langues officielles. (Un aperçu des outils se trouve dans la présentation de SPAC dans le cadre de l'initiative Objectif 2020.) En outre, la Commission de la fonction publique déploiera de nouveaux outils d'autoévaluation pour l'écriture et la compréhension pendant l'exercice en cours. Ces outils disponibles en ligne permettront aux fonctionnaires et au public de mieux comprendre leur niveau de compétence et les résultats qu'ils peuvent s'attendre à obtenir dans le cadre des tests officiels d'Évaluation de langue seconde.

Défis à l'horizon – Donner l'heure juste aux dirigeants

Les champions des langues officielles sont stimulés par l'approche à l'égard de la modernisation de la fonction publique de l'initiative Objectif 2020, et ils sont fiers d'avoir réalisé des progrès importants depuis le lancement de celle-ci. Toutefois, quelques obstacles se sont dressés sur leur chemin. Dans cette optique, nous tenons à répondre à la demande de la greffière en faisant part de nos observations au sujet de certains des défis auxquels nous devons faire face, en tant que collectivité, relativement à la transformation de notre façon de travailler et au respect de nos engagements pris dans le cadre de l'initiative Objectif 2020. En tant que collectivité, nous croyons que la franchise améliore le rendement, et nous souhaitons mettre en évidence certains aspects dont la greffière pourra tenir compte :

Langues officielles négligées – L'initiative Objectif 2020 nous a montré que les dirigeants de la fonction publique à tous les niveaux peuvent innover et gérer l'innovation rapide. Cependant, les langues officielles sont souvent négligées. Les projets sont définis et des solutions sont conçues et sur le point d'être déployées lorsqu'on se rend compte qu'elles doivent l'être dans les deux langues officielles. Nous ne faisons pas référence à la traduction, mais à la façon dont nous acquérons, mettons à l'essai et déployons de nouveaux outils. Il arrive souvent que la solution technologique ne tienne pas compte des utilisateurs finaux bilingues. Nous avons vu de nombreux cas où les fenêtres contextuelles ne s'affichaient que dans une seule langue. Notre récente collaboration avec le groupe de travail à l'appui des personnes handicapées laisse également croire que, en plus de l'existence de barrières linguistiques, il arrive souvent que les outils qui sont achetés ne soient pas conformes aux exigences en matière d'accessibilité à l'égard des personnes handicapées. L'un des objectifs du groupe de travail sur les personnes handicapées et les langues officielles est de cibler les obstacles existants qui empêchent les personnes handicapées de travailler dans leur autre langue officielle. Cela comprend les obstacles liés à l'accès à des mesures d'adaptation sur le plan technologique et à leur compatibilité avec le cadre présent dans la fonction publique. À titre d'exemple, mentionnons la capacité des fonctionnaires ayant des difficultés d'apprentissage à utiliser des outils comme Dragon NaturallySpeaking dans les deux langues officielles.

Défis associés à la mise en place de nouveaux outils – Il existe bon nombre d'outils et d'applications commerciaux qui offrent maintenant aux employés des options gratuites et conviviales pour l'acquisition et le maintien de compétences en langue seconde. Bon nombre de ces outils sont difficiles à intégrer dans les milieux de travail existants du gouvernement en raison des limitations de la largeur de bande, de l'acquisition de licences, des délais d'installation, des restrictions liées aux pare-feu et du manque d'expérience des techniciens dans ce domaine d'expertise pour fournir des services de soutien aux utilisateurs finaux et une conception personnalisée. Il est important de mettre en lumière la nécessité d'une expertise technologique dans ce domaine étant donné que les outils commerciaux ne sont pas omnivalents. Chaque client est différent en ce qui concerne ce dont ils ont besoin et les outils avec lesquels ils sont à l'aise de travailler. Dans certains cas, ils peuvent avoir besoin d'une solution sur mesure ou d'un mélange de plusieurs outils commerciaux. La collectivité des langues officielles travaillera en collaboration avec Services partagés Canada (Programme d'accessibilité, d'adaptations et de technologie informatique adaptée), l'École de la fonction publique du Canada et Services publics et Approvisionnement Canada afin d'examiner les façons dont ces outils peuvent être acquis et pris en charge. En parallèle, nous devons continuer d'explorer de nouvelles technologies afin de demeurer au fait des outils qui peuvent être offerts. En voici quelques exemples : interprétation à distance, services de téléprésence mobiles pour l'interprétation visuelle et les applications de reconnaissance vocale pour le sous-titrage et le sous-titrage codé.

Accès des personnes handicapées – Le Groupe de travail interministériel sur les personnes handicapées et les langues officielles évaluera la possibilité pour les personnes handicapées de travailler dans l'autre langue officielle. Plus précisément, il examinera la possibilité pour les personnes handicapées de la fonction publique d'acquérir et de maintenir des compétences en langue seconde et d'être évaluées à leur égard.

Changement de la culture liée au maintien des connaissances linguistiques acquises – Les efforts mis de l'avant par le Réseau des champions des langues officielles ont contribué à rendre obligatoire pour les employés de tenir compte de leur niveau de compétence linguistique dans l'application de gestion du rendement de la fonction publique disponible en ligne. Nous espérons que les gestionnaires et les superviseurs tiendront des discussions sur le rendement deux fois par année et assureront le suivi des niveaux de compétences linguistiques expirés ou bientôt expirés. Il s'agit d'un pas dans la bonne direction. Cela permet de tenir une discussion sur la maintenance des compétences et alimente le processus de gestion des talents. La collectivité est d'avis que les cadres supérieurs doivent en faire plus et qu'il leur incombe de prêcher par l'exemple en maintenant leur niveau de compétence linguistique en suivant régulièrement des formations de rafraîchissement ou des formations d'appoint. La collectivité favorise l'amélioration continue et salue les administrateurs généraux qui surveillent les dates d'expiration des niveaux de compétence linguistique au sein de la haute direction. Nous encourageons l'adoption de cette pratique dans l'ensemble des ministères et des organismes, car elle permet de démontrer aux employés que la direction prêche par l'exemple.

Prochaines étapes

Le Conseil du Réseau continuera de travailler horizontalement avec les champions des langues officielles dans l'ensemble du gouvernement et de faire progresser les initiatives qu'il a lancées, dont certaines comptent des produits livrables au cours de l'année à venir. Nous continuerons de chercher des façons d'apprendre les uns des autres et de nous appuyer mutuellement afin de créer des conditions de travail qui favoriseront le bilinguisme et l'esprit d'innovation. Nous continuerons à étudier l'utilisation de la technologie qui permettra d'améliorer les services à la population canadienne, de mobiliser les employés et d'inclure les personnes handicapées.

Le premier ministre a indiqué qu'il entend protéger les langues officielles. Le Conseil du Réseau collaborera avec ses membres afin de trouver des idées et des initiatives en vue de promouvoir les engagements du gouvernement à l'égard de l'amélioration des services à la population canadienne. Cela comprend la promotion de services en ligne gratuits pour l'apprentissage et le maintien du français et de l'anglais comme langue seconde, un appui pour veiller à ce que les Canadiens et les Canadiennes anglophones et francophones obtiennent des chances égales d'emploi et d'avancement dans les institutions fédérales, et un soutien pour favoriser l'épanouissement des minorités linguistiques anglophones et francophones.

Date de modification :