Vidéo Osez! Dare! (version longue - bilingue)

Télécharger : Version MP4 (165 Mb)

Télécharger : Version WMV (21 Mb)

Transcription

Andrea Lindsay:
Hello! Bonjour! I'm singer songwriter Andrea Lindsay. I grew up as an Anglophone in Guelph, Ontario.

J'ai entamé ma carrière de chanteuse en anglais. Mais c'est lorsque je me suis mise à chanter en français que ma carrière a véritablement pris son essor.

In 2010, I won a Juno award for Francophone album of the year.

Je ne parlais pas le français, mais à l'âge de 18 ans, un ami m'a invitée à venir visiter son pays, la France. J'ai eu un coup de cœur pour la langue. La musique ça fait très « longtemps » que c'est une passion dans ma vie … depuis « toujours » … depuis que je suis toute petite. L'autre passion dans ma vie c'était le français … encore c'est le français. Donc, à un moment donné, c'était un choix logique pour moi.

La connaissance du français et de l'anglais aide aussi de nombreux fonctionnaires à faire évoluer leur carrière.

I'm going to introduce you to some people who are making it happen everyday. And I challenge you to DARE! OSEZ! to take full advantage of every linguistic opportunity you can!

Joanne Frappier:
La dualité linguistique constitue une niche tout à fait unique pour le Canada. Nous sommes l'un des seuls grands pays à être membre à la fois du Commonwealth et de l'Organisation internationale de la francophonie. Près de 500 millions de personnes dans le monde parlent l'anglais et plus de 100 millions parlent le français. Cette dualité linguistique place le Canada en position de chef de file dans le monde aujourd'hui.

Peter Liang:
I soon realized the importance of being able to speak French in the public service, I studied by going to the library of Vancouver and I borrowed tons of cassettes and a 500 page grammar book and so every day I would just listen to these cassettes. I tried out the exams, the second language test in 2008 and I got an E for Exemption.

Wendy Braithwaite:
Je voulais vraiment apprendre le français alors j'ai lu des livres, j'ai écouté la radio et la télé en français. Je me suis inscrite également au programme fédéral Campusdirect. C'est en ligne, 24 sur 7 et c'est gratuit.

Andrea Lindsay:
Le français et l'anglais sont des éléments importants de notre patrimoine canadien et font partie intégrante de la fonction publique.

We've developed tools to encourage linguistic duality in this country…many of which can be found on the website.

Après avoir appris une deuxième langue, il est impératif de s'en servir au quotidien... Il faut Osez! Dare !

Ousmane Alkaly:
I always begin a meeting speaking in both French and English. That way people know that they are free to use the language of their choice. It gives me a great opportunity to use my second language every day. I also try to write emails in French as much as possible.

Andréa Duncan:
Je me suis inscrite à un cours dans une école privée et je participe au programme de compagnonnage linguistique à mon bureau.

Maryse Lauzier :
So every Thursday we have a French lunch where basically the rules are you bring your own lunch, you go to the meeting room and we talk about anything but work and in French. These are the only two things.

Linda Luu Kiefl:
C'est réellement important d'avoir des sources et des perspectives des deux cultures. J'essaie toujours d'assurer un équilibre entre les sources anglophones et francophones lorsque je prépare des documents.

Daniel Cadieux:
To help me maintain my English speaking skills and understand the needs of the Anglophone community in Quebec, I needed to do something very practical. So I went on an internship in an Anglophone non-profit organization.It allowed me to perfect my English, understand this community's needs and share my expertise.

Marie-Josée Brazeau:
Je suis Algonquin et membre de la première nation Kitigan Zibi Anishinabeg. Ma mère parle le français et mon père l'anglais. J'ai de la chance de connaître trois cultures. Je fais une pratique personnelle et quotidienne de me respecter et de mieux comprendre mes cultures. Ça m'aide à rapprocher les gens et à jouer un rôle de rassembleur dans mon travail. Quand j'ai accès aux valeurs de l'autre, je peux le respecter et apprécier sa richesse. Kaknanzom (Osez!)

Nicolas Sylvestre:
Daring to establish a workplace where both official languages are valued is a day-to-day challenge. I'm always encouraged to use the language of my choice. I feel free to write anything ...emails, documents... and of course speak at meetings in whichever language I choose. I'm fully respected and valued by my superiors and my colleagues whether I communicate in French or English.

Joël-Jean Beauchemin:
Parler la langue officielle de son choix ou pratiquer votre langue seconde se joue entre moi et mon employeur. C'est aussi une responsabilité que je partage avec mes collègues. Nous travaillons tous ensemble là-dessus.

Alison Cousins:
The second Thursday in September is Linguistic Duality Day throughout the public service. This year I plan to participate. I'll encourage everyone in my team to use our website in their second language to get to know our programs and activities better. Then we'll have a short meeting and share what we learned.

Andrea Lindsay:
D'osez parler … à me tromper, de mal conjuguer, d'avoir un accent, tout ça m'a pris du temps.
My love of languages helped me to reach for the stars.

Aujourd'hui, je vous mets au défi d'élargir vos horizons et d'ouvrir de nouvelles perspectives.

By learning, using and loving the gifts of a second language you can reach for your own stars.

Go ahead… I Dare You!