The Commissioner's Dictation 2016

Linguistic Duality Day 2016 - Video for the Commissioner's Dictation

This dictation is partly in French and partly in English. The text is an extract from a study by the Office of the Commissioner of Official Languages entitled "Bilingual Greetings in Federal Institutions: Let’s Talk About It!"

Download: MP4 format (134 Mb)

Transcript: The Commissioner's Dictation 2016

Bonjour à tous et à toutes,

Je m'appelle Graham Fraser, je suis commissaire aux langues officielles.

Pour célébrer la journée de la dualité linguistique, je vous invite à tester vos connaissances dans les deux langues officielles en rédigeant la dictée du commissaire.

Cette année, la dictée est tirée de la préface de l'étude du commissariat, « L'accueil bilingue dans les institutions fédérales : parlons-en! », et sera donnée dans les deux langues.

To celebrate Linguistic Duality Day, I invite you to put your official languages knowledge to the test by taking on the Commissioner's dictation.

This year, the dictation is an excerpt from the preface of our study, "Bilingual greetings in Federal Institutions: Let's talk about it!" and will be given in both languages.

Je lirai la dictée une fois à débit normal, puis je la relirai lentement afin que vous puissiez écrire.

I will read the dictation once at normal pace, and then read it once again slowly so you can write.

Bonne chance, good luck.

Nous commençons – let's begin.

L’accueil bilingue dans les institutions fédérales : parlons-en!

Bilingual greetings in Federal Institutions: Let’s talk about it!

L'offre active est une obligation prescrite par la Loi sur les langues officielles qui est cruciale et mal comprise.

Un accueil bilingue permet aux personnes qui entrent en communication avec les bureaux fédéraux ayant des obligations de servir le public dans les deux langues officielles, d'être informées, sans équivoque et au premier contact, qu'elles ont le droit d'utiliser la langue officielle de leur choix.

Without active offer, the interaction between the federal institution and the client starts off on the wrong foot, which has an impact on service delivery in the official language of the client's choice.

Clients who are not immediately offered service in their preferred language may assume that service is not available in that language or that if it is available, asking for it may cause delays or embarrassment.

Le Commissariat aux langues officielles produira, cette année, des outils de communication qui s'ajoutent à ceux déjà élaborés par les ministères et diffusés par le Conseil du Réseau des champions des langues officielles.

We encourage federal institutions to address the problem immediately from a broader perspective that takes into account the human aspects of front-line service from the point of view of the employee and from the point of view of the client.

Date modified: